Régénération à La Galerie

0D4F4B98-FB05-4AD6-B5B6-200C1F6DC33A


Olivier Thébaud dénude la réalité, photographie fantomatique parfois, singulière à sa vision du monde.

Ses sujets ? Des instruments vivants et vibrants…

6FA0B0E0-A7B0-43B0-9468-D03EE68F8FF8

 

 

 

 

 

 

 

 


Régénération : La Nature comme sujet

« La vie, la vie, la vie » (James Joyce)

Cette vie, plus forte que tout, reprend son souffle sur l’écorce de l’arbre mort, sur la pierre. Les plantes épiphytes (poussant en se servant d’autres plantes) et les  mousses deviennent des éponges, la feuille morte devient terre, et la vie ainsi prend racine, plus forte que tout.

La nature comme sujet à part entière, son altération, sa transformation.. liées au  vent, au gel, à la pluie ou au soleil. Cette impermanence de la nature, des paysages, de la vie, c’est avec mon appareil photographique que j’en enregistre la fugacité.

FFE0D291-DA43-42F7-AEB6-5AC8F538CC79

La perspective? une façon de construire le réel, de composer artificiellement, cette théorie héritée de la Renaissance qui nous ferait presque oublier une vision plus naturaliste.

Déconstruire, n’est-ce pas mettre en évidence au travers du cadre photographique?

Ainsi, si le paysage est bien la façon moderne dont nos sociétés se rapportent à la nature, j’ai essayé de me saisir de mes sentiments, de mes souvenirs parfois lointains afin de chercher à photographier la nature comme une expérience personnelle, plus que photographier la nature elle-même, pour arrêter mon regard intuitivement sur des paysages intermédiaires.

L’instant photographique devient une coupe dans un processus de transformation permanent, pourtant l’instant, lui aussi, échappe le plus souvent à sa propre interprétation.

L’appareil photographique est devenu tellement familier qu’il est désormais une métaphore de la vision. Dès lors, ces images sont tout autant une façon d’exposer la nature, qu’une façon de m’exposer à la nature, comme à celle qui me constitue. Ce ne sont donc pas des traces de paysages «musées», car il faut être sur le terrain et avec le terrain, se positionner du point de vue physique et non pas décoratif du paysage. 

 

Exposition du 16 juin au 01 juillet à La Galerie, 16 rue des Lices à Angers

Copyrighted Image Olivier Thébaud